À Chaud :

Croissance exponentielle : Custocy propulse son NDR sur le marché

Custocy, éditeur Toulousain spécialisé en IA appliquée à la...

Expansion des solutions VoIP : Enreach for Service Providers intègre les dispositifs de Grandstream

Les fournisseurs de services utilisant Enreach UP peuvent désormais...

Tyrex affiche son ambition américaine au 39e Space Symposium

Tyrex, leader français des solutions de décontamination USB, confirme...
Expertise professionnelleGestion durable des flottes de mobiles : les 4 principes clés du...

Gestion durable des flottes de mobiles : les 4 principes clés du numérique responsable

L’une des principales problématiques actuelles pour les gestionnaires de flotte est de garantir une excellente expérience utilisateur connectée en toutes circonstances. Mais la problématique est en réalité double, car il est nécessaire d’allier cette expérience utilisateur aux diverses attentes en matière d’engagements environnementaux et sociétaux, sans négliger la sécurité. En effet, les entreprises privées comme les organisations publiques reçoivent de plus en plus de pression vis-à-vis de ces engagements.

Le vrai visage du numérique responsable

Le boom de la consommation énergétique, l’explosion des émissions de CO2, l’épuisement des métaux et minerais rares, les enjeux environnementaux en lien avec la transformation numérique, la forte production de déchets électroniques… Toutes ces problématiques du numérique ont donné naissance au concept de « numérique responsable » : une démarche d’amélioration continue qui tente de réduire l’empreinte écologique, économique et sociale des technologies de l’information et de la communication et de l’industrie du numérique.

Il existe deux solutions principales pour un numérique responsable : la sobriété numérique, d’une part, et le fait d’allonger au maximum la durée de vie des appareils, d’autre part.

L’objectif de la sobriété numérique, tout d’abord, est de limiter l’usage du numérique pour en réduire l’impact négatif sur l’environnement. Mais il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit pas seulement d’acheter moins d’appareils. La démarche va en réalité plus loin et concerne tout le cycle de vie des équipements informatiques : l’acquisition, l’usage et la fin de vie. Elle concerne à la fois le matériel électronique en lui-même et les usages qui en sont faits. Ensuite, il s’agit de compléter cette sobriété numérique en allongeant au maximum la durée de vie des appareils, ici aussi, tout au long de leur cycle de vie, depuis leur fabrication jusqu’à leur fin de vie.

Les grands principes du numérique responsable pour une gestion de flotte vertueuse

– Avoir une approche long terme avec une stratégie de numérique responsable solide

Avant toute chose, le numérique responsable n’est pas un sujet dans lequel on se lance sans fil directeur : il est essentiel d’avoir une vision et une stratégie de numérique responsable solide etorientée sur le long terme. Aussi, le numérique responsable est un prolongement de la stratégie RSEpuisqu’il sert à appliquer celle-ci au parc informatique (mobile ou non). Il est donc impératif d’aligner sa stratégie green IT avec la stratégie RSE de l’entreprise. Par ailleurs, pour que la stratégie de numérique responsable soit réellement solide et puisse être implémentée dans les meilleures conditions, il est également important de faire intervenir les différentes parties prenantes et les différents services concernés.

– Allonger la durée de vie des appareils 

Comme nous l’avons évoqué plus haut, l’allongement de la durée de vie des appareils mobiles est un aspect central d’une politique numérique responsable solide. En effet, on s’imagine souvent que IT, smartphones, tablettes ou même ordinateurs portables riment forcément avec déchets électroniques. Encore trop fréquemment, des équipements numériques en fin de vie ou inutilisés restent au fond des tiroirs. Des appareils tout à fait réparables sont mis de côté et remplacés par des appareils neufs, payés au prix fort (ou subventionnés et payés dans le prix de l’abonnement pour les mobiles), sans être recyclés ni valorisés. En réalité, à chaque étape du cycle de vie d’un smartphone, d’une tablette ou d’un ordinateur portable, il est possible d’agir pour limiter son impact environnemental négatif en allongeant sa durée de vie.

Au moment de l’approvisionnement, il convient également d’étudier les différentes options qui s’offrent : acheter ou louer ses appareils, se fournir en appareils neufs ou reconditionnés, etc.  Ensuite, pendant toute la durée d’utilisation des différents terminaux, quelques bonnes pratiques permettent d’allonger considérablement leur durée de vie : assurer la protection physique des terminauxassurer la protection informatique et la cybersécurité des terminaux et faire réparer les appareils qui peuvent l’être. Enfin, quand les équipements IT arrivent réellement en fin de vie, il s’agit de les faire reprendre, recycler et valoriser, de façon à limiter la production de déchets.

– Opter pour une gestion de flotte unifiée et une expérience utilisateur connectée

Quand on pense « flotte mobile », on comprend généralement cela comme « flotte de téléphones mobiles ». Seulement, ces dernières années, face à la diversification des conditions de travail et aux utilisateurs toujours plus connectés et mobiles, les besoins en équipements des collaborateurs se sont eux aussi fortement diversifiés. À tel point qu’il est aujourd’hui impossible pour les gestionnaires de flottes de mobiles de ne pas prendre en compte l’ensemble des appareils mobiles dans la gestion de leurs flottes, ni l’ensemble des enjeux en matière de cybersécurité, RSE et numérique responsable. Désormais, gérer seulement les smartphones et les tablettes ne suffit plus : il faut intégrer également les ordinateurs portables et d’autres accessoires tels que les clefs 4G.

Les problématiques de gestion et de protection des utilisateurs distants sont donc aujourd’hui bien réelles pour les gestionnaires de flottes de mobiles et les directions informatiques des entreprises. La gestion unifiée des flottes de mobiles est aujourd’hui un élément clef pour une meilleure expérience de l’utilisateur connecté. Ces sujets sont une priorité pour les gestionnaires de flotte pour les années à venir, avec de forts enjeux RSE et cybersécurité.

– Miser sur la cybersécurité pour allonger la durée de vie des appareils mobiles

L’influence que peut avoir la cybersécurité sur la durée de vie des appareils mobiles est très souvent sous-estimée. Une minorité des téléphones mobiles d’entreprise sont sécurisés, alors qu’une majorité des entreprises a déjà subi des cyberattaques contre les systèmes informatiques. Pourtant, bien sécuriser ses appareils mobiles permet d’avoir une flotte de mobiles doublement responsable : vis-à-vis de l’environnement et vis-à-vis des données de l’entreprise et de ses collaborateurs.

Gestion de flotte de mobiles : pilier du numérique responsable des entreprises

Aujourd’hui, faire preuve de sobriété numérique et allonger la durée de vie des appareils mobiles est une nécessité. Ces deux aspects sont à la fois les piliers du numérique responsable et la pierre angulaire de la gestion des flottes de mobiles engagée et responsable. Les entreprises et les organisations doivent saisir cette opportunité et repenser leur gestion de flotte de manière plus responsable, afin d’être en accord avec les exigences des collaborateurs et de répondre aux besoins toujours plus spécifiques des utilisateurs connectés, voire mobiles.

Par Sébastien REVERDY chez betoobe

https://betoobe.fr/

à lire aussi

Paris 2024 confie à SCC le projet d’affichage dynamique pour l’information voyageur

L'un des principaux objectifs des Jeux Olympiques et Paralympiques...

Watsoft choisit Enreach pour enrichir son catalogue de solutions téléphoniques

Enreach for Service Providers annonce un accord de distribution...

Cybersécurité des données de santé : importance de la souveraineté et des bonnes pratiques

Dans le secteur de la santé, la souveraineté des données est un enjeu...

Durabilité énergétique : nLighten lance le Score CFE Intégré

nLighten une amélioration de la mesure Carbon Free Energy...

PROCHAINS WEBINAIRES


Dans la même catégorie

Cybersécurité des données de santé : importance de la souveraineté et des bonnes pratiques

Dans le secteur de la santé, la souveraineté des données est un enjeu...

Denis Flaven, Directeur Ingénierie chez COMBODO Les enjeux de sécurité...

Directive NIS 2 : Quelles sont les Nouveautés et Comment s’y Préparer ?

La directive NIS 2 (Network and Information System Security)...

Le virage de l’IA générative se fera-t-il sans les Data Scientists ?

Au moment où les IA génératives s’imposent dans les...

Ça pourrait vous interresser

Accompagnement au changement : fondement de tout projet ITSM réussi

La mise en place d’un projet ITSM au sein d’une entreprise est incontestablement un projet stratégique et structurant. Si les dimensions de conceptualisation, de technologies...

Déploiement Zero Trust : étapes, conseils et bonnes pratiques

Par Simon Bonin - Expert Sécurité chez IMS Networks La mise en place d’un projet ZTNA (ou Zero Trust Network Access) requiert certains prérequis, inhérents à...

Comment les entreprises peuvent évaluer en continu le risque cyber dans un environnement digital

De nos jours, pour une entreprise, assurer sa sécurité informatique est devenu un sport collectif où tous ses partenaires et ses fournisseurs doivent mouiller...